L’agriculture Écologiquement Performante

 

DKbEeF4W0AAEG91L’agriculture écologiquement performante (AEP) est la nécessaire métamorphose de l’agriculture d’aujourd’hui vers des systèmes de production à la fois écologiquement, économiquement et socialement performants.

Elle est guidée par cinq principes :

  • L’intensification des processus écologiques
  • Une approche systémique de l’exploitation agricole et de l’agrosystème
  • La recherche de l’autonomie économique
  • La recherche d’une plus-value sociale
  • La recherche d’une amélioration continue

Une valeur écologique

Favoriser les couverts végétaux c’est augmenter la fixation du carbone de la plante vers le sol via la photosynthèse. Les plantes des couverts travaillent le sol naturellement par l’action de leur système racinaire qui crée une micro-porosité assurant une circulation de l’eau au niveau vertical et horizontal.

Favoriser les couverts végétaux c’est aussi apporter aux micro et macro-organismes du sol des nutriments organiques et minéraux. Les décomposeurs du sol (collemboles, acariens) se nourrissent du carbone et des sucres des résidus de matière organique fraîche (racines, feuille et tiges mortes) et les fractionnent. Les ingénieurs chimistes, bactéries, champignons et vers de terre les assimilent et permettent de réaliser sur plusieurs mois la transformation chimique de la matière organique fraîche en humus stable. Les vers de terre sont également des laboureurs naturels qui remontent la terre des profondeurs du sol vers la surface et concentrent près de 10 fois au niveau de leur turricules de surface les éléments minéraux. Ils assurent une augmentation de la fertilité chimique du sol et son aération par la macro-porosité crée par leur galeries et en conséquence la répartition de l’eau sur le profil cultural.

Favoriser les couverts végétaux c’est au final permettre une bonne structure du sol par la formation d’agrégats de terre résultant d’une association des particules de sable, limon, argile par des liants naturels que sont les molécules organiques et le calcium. Ces agrégat sont des habitats pour la vie biologique des sols.

qasderxxxx

Une approche d’un écosystème cultivé ou agrosystème

Un écosystème est composé d’un milieu et des êtres vivants qui le compose et de toutes les relations qui peuvent exister et se développer à l’intérieur de ce système. Un agrosystème ou écosystème cultivé est un ensemble composé d’êtres vivants (biocénose) et de leur milieu d’évolution (biotope) en interactions dynamiques, animé de flux, organisé par l’homme à différentes échelles en vue de valoriser et/ou de préserver des ressources par l’intermédiaire de végétaux et/ou d’animaux pour répondre à des objectifs économiques, sociaux, écologiques.

A l’inverse de l’agriculture conventionnelle qui introduit une perturbation majeure dans l’écosystème avec le travail du sol, le semis direct sur couverture végétale permanente s’inspire du fonctionnement d’un écosystème naturel, sans le perturber mais en l’intensifiant. Ainsi, la dynamique de la matière organique en SCV est proche de celle d’un écosystème naturel et les organismes vivants du sol y jouent un rôle fondamental. Globalement, l’utilisation massive d’énergie culturale industrielle de l’agriculture conventionnelle est remplacée par un emploi vertueux et écologique d’énergie culturale biologique.

http://gsdm-mg.org/modele-de-fonctionnement/

modele-fonctionnementt

Des systèmes économes en intrants et plus résilients

Construire des systèmes plus robustes revient à choisir une combinaison de leviers agronomiques à activer en fonction de ses objectifs (rotation, choix variétal, gestion de l’azote, gestion de l’espace, associations d’espèces et de variétés..).
La diversification des espèces cultivées constitue le principal levier agronomique à mettre en œuvre pour réduire efficacement le recours aux intrants. Une rotation diversifiée permet de développer des systèmes plus résilients face aux bio-agresseurs, ce qui contribue à faciliter la réduction des intrants. Cette diversification s’accompagne en
effet d’un allongement de la rotation qui permet de rompre le cycle des ravageurs.
Mise en place d’un nouveau paradigme: « ne plus lutter contre » mais se « protéger de »
C83cyJ4XkAAaDZW

Une plus-value sociale

Les agrosystèmes assurent un maintien de la biodiversité biologique, animale et végétale et une nutrition saine et de qualité mais également suffisante pour tous.

 

1 réflexion sur « L’agriculture Écologiquement Performante »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close